Le Club Littéraire – Zoom

Events > 2020 > November > Le Club Littéraire - Zoom

About this event:

Created by afsarasota

Zoom

Le Club Littéraire de l’Alliance Française de Sarasota se réunit normalement le 2ème vendredi du mois (d’octobre à mai) à la Bibliothèque Publique Selby de Sarasota. En raison de la pandémie, et jusqu’à nouvel ordre, nos réunions auront lieu sur Zoom. Si vous êtes sur la liste email du Club vous recevrez les indications pour vous joindre à ces discussions. Autrement envoyez votre nom et adresse email à l’Alliance: alliancefrançaise@verizon.net

Vous devez être membre de l’Alliance Française de Sarasota pour participer au Club.

La prochaine discussion aura lieu vendredi 13 novembre de 14h00 à 15h30 sur Zoom.

 

13 novembre 2020 : Appanah, Natacha, En attendant demain, Folio, 224 pp. 2016

Adam et Anita rêvaient de vivre de leur art – la peinture, l’écriture. Ils pensaient accomplir quelque chose d’unique, se forger un destin. Mais le quotidien, lentement, a délité leurs rêves jusqu’à ce qu’ils rencontrent Adèle qui rallume un feu dangereux. En attendant demain est un roman qui raconte la jeunesse, la flamme puis la banalité, les mensonges et la folie d’un couple.

 

11 décembre 2020 : Modiano, Patrick, Dora Bruder, Folio, 144 pp. 1999

Patrick Modiano, ayant retrouvé un avis de recherche dans un journal du 31 décembre 1941, décide d’enquêter sur la jeune Dora Bruder, née le 25 février 1926 à l’hôpital Rothschild dans le 12e arrondissement de Paris, qui a disparu à l’âge de 15 ans à la suite de fugues répétées puis d’arrestations par la police française. Cherchant à retracer le plus d’éléments possibles de la vie de cette jeune fille — à laquelle Modiano s’identifie de plus en plus intimement — l’auteur analyse toutes les données retrouvées, entrecoupées de passages de sa propre existence et de celle de son père, mises en relation avec celle de Dora. Dora Bruder et son père, juif d’origine autrichienne, furent arrêtés, puis déportés à Auschwitz le 18 septembre 1942.

8 janvier 2021 : Adimi, Kaouther, Nos Richesses, Points, 192 pp. 2018

En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et rêve de créer une librairie-maison d’édition à Alger. Il imagine un espace dédié à la littérature, l’amitié et la Méditerranée. Albert Camus lui offre son premier texte, Jean Giono un nom : Les Vraies Richesses. En 2017, Ryad, étudiant parisien, est recruté pour fermer la librairie algéroise sous le regard vigilant d’Abdallah, le dernier gardien des lieux.

12 février 2021 : Thomas, Chantal, Les Adieux à la Reine, 2002, Points, 256 pp.

Nous sommes à Vienne, en 1810, dans une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles et, plus précisément (parce que c’est pour elle une hantise), des 14, 15 et 16 juillet 1789, jours d’effondrement durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Agathe elle-même s’est enfuie alors, dans la nuit du 16, avec la famille de Polignac.

 

12 mars 2021 : Ajar, Emile (Romain Gary), La Vie devant soi, Folio, 203 pp. 1975

Signé Emile Ajar, ce roman de Romain Gary reçut le prix Goncourt en 1975, il y a 45 ans.
Histoire d’amour d’un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que «ça ne pardonne pas» et parce qu’il n’est «pas nécessaire d’avoir des raisons pour avoir peur». Le petit garçon l’aidera à se cacher dans son “trou juif”, elle n’ira pas mourir à l’hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré «des peuples à disposer d’eux-mêmes» qui n’est pas respecté par l’Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu’à ce qu’elle meure et même au-delà de la mort.

9 avril 2021 : Louis, Edouard, En finir avec Eddy Bellegueule, Points, 216 pp. 2014

En finir avec Eddy Bellegueule narre l’enfance et l’adolescence d’Eddy Bellegueule (nom originel de l’auteur) dans un village de Picardie, le rejet qu’il subit à cause de ses manières efféminées de la part des gens du village et de sa propre famille, les violences et les humiliations qu’il endure dans un milieu où l’on n’aime pas les « pédés », dans un univers où la misère et l’alcool accompagnent une reproduction sociale qui amène les femmes à devenir caissières après avoir abandonné leurs études et les hommes à passer de l’école à l’usine. Eddy finit par prendre conscience de son attirance sexuelle pour les hommes mais essaie de rentrer dans la norme. Devant le constat de son échec, il décide de fuir, et finit par quitter le chemin qui lui était tracé pour rejoindre un lycée d’Amiens où il découvre une autre classe sociale dont les codes sont différents.

14 mai 2021 : Trouillot, Lyonel, Kannjawou, Babel, 192 pp., 2018

Cinq jeunes gens rêvent en vain d’avenir dans le misérable quartier de la rue de l’Enterrement, à Port-au-Prince. Confrontés à la violence des rapports sociaux et aux dégâts causés par des décennies d’oc­cupation militaro-humanitaire, ils n’ont pour viatique que le fantasme d’improbables révolutions, les en­seignements du “petit professeur” ou les injonctions de man Jeanne, farouche gardienne des règles d’hu­manité élémentaires – règles que les nantis et les représentants interchangeables des ONG planétaires qui viennent s’encanailler au “Kannjawou”, le bar local, bafouent allègrement, habitués qu’ils sont à détour­ner le regard de l’enfer ordinaire 

 

 

 

   

 

 

_

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club Littéraire se réunit le deuxième vendredi de chaque mois d’octobre à mai, de 14h à 15h30 à la Bibliothèque Publique Selby de Sarasota (Selby Public Library).

 

Nous nous réunissons dans la Salle de Conférences au 1er étage (Conference Room, 2nd American floor) au fond à droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail